Service client : du lundi au vendredi de 10h00 à 13h00 & de 14h00 à 18h00 - par téléphone au 01 39 80 86 68 ou par mail à eshop@terresdecafe.com

Terres de café présente son fonds de contribution

Publié le : 13/01/2020 13:38:33
Catégories : News

Terres de café présente son fonds de contribution

FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET L’OPTIMISATION DE LA QUALITÉ EN FILIÈRE CAFÉIÈRE DE SPÉCIALITÉ

Introduction

"10 ans d’activité dans le domaine des cafés de spécialité permettent de prendre du recul sur la filière en général, et en particulier sur la définition du métier de torréfacteur telle que nous la concevons aujourd’hui, si nous voulons pérenniser une filière durable.

Aujourd’hui, le torréfacteur n’est plus le dernier maillon d’une chaîne de valeur cloisonnée et dominée par le négoce et l’industrie, et sanctionnée par un cours boursier dramatiquement bas pour les producteurs. Dans une filière qualitative et décloisonnée, le torréfacteur est au centre du jeu car il agit de concert avec le producteur pour « faire » des cafés adaptés à un marché neuf, celui du café de spécialité, qu’il a créé et qu’il entretient. Ce marché est basé sur la qualité et la connaissance du produit, sur la maîtrise de la torréfaction, et de la gestion de la fraîcheur.

Le prix à l’origine est fixé en fonction de la qualité du café vert, de l’offre et de la demande, sur un marché en très forte croissance, et donc bien supérieur aux cours boursiers. La filière du café de spécialité s’érige comme une filière performante dans une filière caféière traditionnelle en forte crise en raison de prix de marché qui ne rémunèrent pas le coût de production du café des petits producteurs (75% de la production mondiale provient de fermes de moins de 1 hectare).

Au-delà de l’éthique, l’idée centrale de ce qui suit est toute simple : si nous voulons continuer à nous approvisionner en cafés de qualité sur un marché en forte croissance, il faut que le torréfacteur intègre à son métier sa responsabilité de maintenir cette filière en état de durabilité environnementale et sociale. Le coût de cette responsabilité, sans laquelle il n’y a pas d’avenir serein pour notre filière, est intégré dans le prix de chaque paquet de café."

Christophe Servell

Une charte pour un sourcing durable

Pour nous mettre en accord avec notre vision de la filière, le sourcing Terres de Café obéit aux règles suivantes :

  • Privilégier les cafés cultivés en agro foresterie pour lutter contre le réchauffement climatique, la déforestation et favoriser le savoir-faire et la fixation des communautés paysannes sur leurs terres.

  • Optimiser nos volumes auprès de nos partenaires historiques afin de créer des liens forts et leur donner de la visibilité en termes de développement qualitatif et quantitatif.

  • Fortement sensibiliser nos partenaires sur la durabilité environnementale et sociale, et les accompagner par de la formation et des engagements d’achat.

  • Favoriser la qualité, la traçabilité et la sauvegarde des patrimoines agricoles grâce à des prix d’achat élevés par rapport aux prix du marché « Commodity » qui ne permettent pas aux petits exploitants de vivre.

  • Entretenir une relation continue, directe et de confiance avec "nos" producteurs.

  • Ne pas collaborer de près ou de loin avec les multinationales de l’agroalimentaire qui détruisent les ressources et les forêts.

Un Fonds de contribution à une filière durable

En 2020, nous nous dotons d’un outil supplémentaire pour opérer des projets à l’origine et, nous proposons aux entreprises de nous accompagner dans notre démarche de durabilité de la filière.

THE FOREST Contribution Fund

Fonds pour le développement durable et l’optimisation de la qualité en filière caféière de spécialité.

Objet :

L’objet premier du Fonds est de contribuer au développement de pratiques durables, environnementales et sociales, au sein de la filière du café de spécialité, dans une optique de développement quantitatif et qualitatif.

Les actions de contribution ont pour finalité de créer de la valeur ajoutée à l’origine en terme :

  • d’environnement
  • de connaissances
  • de revenus

Champs d’action :

  • Qualité et productivité
  • Éducation et formation
  • Santé et social
  • Environnement et agroforesterie
  • Diversification des revenus
  • Jeunesse et égalité des sexes
  • Mise en valeur des pratiques et des productions

Financement

Ce « fonds* » est alimenté par la vente de l’assemblage THE FOREST réservé aux Entreprises. 1kg = 1€

  • 100% Bio
  • 100% cafés de cultures en agrofesterie
  • 100% Traçable
  • 100% Durable
  • 100% Packaging recyclable et neutral carbon
  • 100% Café de spécialité
  • Acheté à + de 70% du prix du marché boursier

La création d’un tel fonds rend éligible Terres de Café aux critères de qualification d’un commerce équitable et satisfait donc les entreprises dans leurs objectifs RSE.

Ce « Fonds » et les actions à l’origine permettent en outre aux entreprises de communiquer.

Transparence et Rapport Annuel

Ce fonds fait l’objet d’une comptabilité séparée, et les fonds récoltés sont déposés dans un compte exclusivement dédié aux activités à l’origine.

Chaque année, Terres de Café produit un rapport financier, ainsi qu’un rapport d’activité, avec photos et vidéos, à la disposition des entreprises partenaires.

Les comptes Terres de Café sont soumis à l’approbation des Commissaires aux comptes.

Une base partenariale avec les producteurs

Chaque projet est élaboré en partenariat avec les producteurs. Ce n’est pas à nous de dicter les bonnes pratiques. Les producteurs de café de spécialité les connaissent. L’adoption de mauvaises pratiques (chimie, déforestation…) est le plus souvent imposée par la préoccupation d’une survie financière des petits producteurs.

Notre rôle est d’aider les producteurs à ne pas avoir à opter pour des mauvaises pratiques selon le principe que : bonnes pratiques + recherche de qualité + vision du marché = prix de ventes justes.

Une action directe loin du « green et de l’ethical washing »

Notre action s’inscrit en directe avec les producteurs et en toute indépendance, dans la mesure de nos moyens. Elle est militante, transparente et passionnée.

Nous nous tenons volontairement à l’écart des organismes et des labels car la réalité du terrain et la connaissance de la filière nous apprend que la complexité de la durabilité environnementale et sociale ne se résout pas seulement par du Bio ou de l’Équitable.

Le bio ne vaut que s’il est durable.

Le commerce labellisé Equitable pratique des prix d’achat bien trop bas pour que la filière soit durable. Et ce qui est considéré équitable pour un producteur l’est-il pour la faune, la flore ? la qualité est-elle prise en compte ?

Un label est il fiable lorsqu’il est créé ou fagocité par une multinationale ?

etc, etc…

Les producteurs n’ont pas à payer une quelconque redevance pour être « aidés » par le Fonds.

Des projets et des partenaires pour une filière durable 2020